Le yoga, c’est quoi : éléments fondamentaux

Avant de répondre à la question « le yoga c’est quoi ? », je souhaite dire rapidement ce que n’est pas le yoga.

Le yoga n’est pas une mode, ni un ensemble d’exercices pour perdre du poids ou résoudre un problème physique et, plus largement, le yoga n’est pas une façon de rendre réelles des aspirations irréalistes nourries par l’ego.
Le yoga n’est pas une discipline au sein de laquelle les pratiquants rivalisent entre eux pour montrer les postures incroyables qu’ils sont capables d’accomplir, ou pour valoriser leurs performances respiratoires.
Le yoga n’est pas une sorte de thérapie, ni un chemin de spiritualité déconnecté de la réalité.

À la recherche de l’authenticité perdue ?

Il me semblait nécessaire d’insister sur les points précédents car, dans les médias, la façon dont est abordée le yoga dénature souvent la discipline. Sans tomber dans une recherche systématique de la pureté originelle de la pratique, qui serait l’excès inverse, j’interroge toutefois régulièrement l’approche occidentale du yoga sous toutes ses facettes : le dialogue permanent avec ma propre pratique et ce que le monde et l’époque en font me semblent nécessaires, ne serait-ce que pour répondre aux questions de mes élèves.

Le yoga : au-delà de la quête de la tradition pureJ’ai rédigé d’autres articles qui aborde la question sous différents angles : Origine du yoga moderne, Tradition dans le yoga, Faire une démonstration de yoga. Par ailleurs, le fonctionnement du moteur de recherche le plus utilisé en France incite à développer des titres tels que Améliorer les performances sportives avec le yoga : je dirai pour ma défense que si j’écris, c’est pour être lue. J’espère toutefois toujours rester dans la nuance et ne pas manquer de citer tous les aspects du yoga, sans le présenter comme une recette miracle, qu’il n’est pas !

Photo de Mourad Saadi sur Unsplash

Maintenant, revenons à la question initiale : le yoga c’est quoi ? C’est un mode de vie. C’est donc vaste et je ne prétends pas être exhaustive ici ! Mon propos est de donner des clés de réflexion à quelqu’un qui ne connaît pas grand-chose au yoga et qui souhaite aller au-delà des apparences, selon mon approche du moment.

Se transformer

Le yoga est une pratique qui peut passer par le corps, mais pas nécessairement car c’est une pratique qui vise à transformer l’esprit.

B.K.S. Iyengar le rappelle bien en introduction de sa Bible du yoga : nombre de danseurs, de sportifs, et d’autres personnes dont le corps est l’outil principal ont un physique harmonieux et un grand contrôle de leur corps : mais ils n’auront pas forcément le contrôle de l’esprit et de l’intelligence (pas au sens de performance intellectuelle mais de compréhension large et vaste de ce monde).

Le yoga c'est quoi : une pratique qui conduit à l'harmonieLe yoga conduit à s’accepter soi, tel que l’on est, et avec ses limites. Cela ne signifie pas qu’on ne changera rien. Il s’agit de faire d’abord le bon diagnostic pour ensuite agir de la façon la plus efficace.

Pour donner un exemple concret, la transformation de quelqu’un qui a du mal à agir dans la vie passera par des voies différentes de celles de quelqu’un qui, au contraire, agit trop. Ces deux personnes viseront certes toutes les deux l’équilibre de leur personnalité, mais elles modifieront différemment leur personnalité puisque leur base est différente.

Le yoga est un chemin vers la perfection (sans forcément l’atteindre, mais “on tend vers”, il ne faut pas avoir peur du mot en lui-même) en travaillant fermement sur soi-même. C’est aussi un chemin vers la liberté par la compréhension puis par la maîtrise de sa propre base psychologique, de sa propre nature.

Photo de Saksham Gangwar par Unsplash

Une vision complète de l’esprit

Arrêtons-nous ici sur la notion d’esprit. En fait, la psychologie sur laquelle se fonde le yoga sépare en trois parties distinctes la notion occidentale d’esprit telle qu’employée dans la partition courante corps/esprit.

Le yoga n’est pas la seule vision qui affine l’approche de l’esprit. On trouvera des correspondances dans la production philosophique occidentale. En tout cas, la partition opérée par le yoga  a l’intérêt d’être le support opérationnel d’un travail sur soi plein de finesse.

Ces trois parties distinctes, telles que je les comprends aujourd’hui, sont les suivantes (attention à la traduction, comme toujours, elle nécessite d’être complétée et commentée) :

  • l’esprit en tant que tel, ce qui fait le lien entre le monde extérieur et notre monde intérieur,
  • l’intelligence ou la raison, qui est la capacité à donner du sens et à prendre des décisions,
  • l’ego, le moi, la capacité à créer de l’identité, de l’individuation.

Se renforcer

Le yoga est une discipline qui renforce le corpsLe yoga est une façon de prendre soin du corps, car en tant que discipline de l’esprit, le yoga considère qu’un corps souffrant est un obstacle au fonctionnement plein et entier de l’esprit. Mais en fortifiant le corps et l’esprit, le yoga vise à faire de l’individu un être au service des autres.

Le yogi est une personne sur laquelle son entourage peut compter. L’image du masque à oxygène dans l’avion est fort utile pour comprendre cela et s’opposer à l’idée que le yoga est une pratique nombriliste. Si lors d’un voyage en avion, un incident nécessite l’utilisation du masque à oxygène, l’adulte le mettra avant de le mettre à son enfant. En effet, le masque n’est que le préalable au sauvetage. Il faudra ensuite accompagner l’enfant pour sortir de l’appareil, le mettre en sécurité et prendre soin de lui. L’enfant ne saura pas le faire seul et peut-on être certain que quelqu’un d’autre que nous s’occupera de lui ?
Nous devons comprendre ce qui est de notre responsabilité et comment l’assumer pleinement : le yoga aide à cela.

À un certain niveau de pratique, le yogi estime que son corps lui a été donné, avec la vie, pour en jouir, bien sûr, avec modération, car c’est l’équilibre qui est visé, mais aussi pour servir autrui.

Photo de Surya Prakosa sur Unsplash

Vivre sa vie

Le yoga est un moyen de vivre la vie en épaisseur, en verticalité, en améliorant la qualité de la vie intérieure de la personne qui suit cette voie, en amenant à prendre conscience de tout ce que nous vivons de bon, aussi infime cela soit-il. Car le yoga est une méthode qui se fonde sur la compréhension et l’acceptation de ce qui change et de ce qui ne change pas dans ce monde, dans notre monde, dans le monde de chacun d’entre nous, et nous amène à valoriser ce qui nous relie les uns aux autres et non pas ce qui nous sépare les uns des autres.

le yoga c'est quoiLe yoga est une méthode à la portée de tous mais difficile à suivre. C’est une méthode de progression fondée sur des règles éthiques. « Vous pouvez être éthique sans être spirituel, mais vous ne pouvez pas être spirituel sans être éthique » (Swamini Umananda).
C’est une voie de la rigueur et de l’exigence.

Photo de Luca Bravo sur Unsplash

Les règles de base

10 règles sont ainsi aux fondements de la pratique du yoga. En fait, ce ne sont pas exactement des règles, mais seulement 10 mots.
Les voici : ahimsa, satya, asteya, brahmacharya, aparigraha et shaucha, samtosha, tapas, svadhyaya, ishvara pranidhana.
Listés par Patanjali, ces mots en sanskrit ont besoin d’une traduction et d’un développement. Vous trouverez facilement les mots correspondants dans votre propre langue en cherchant. Et je vous invite à lire un précédent article sur le yoga traditionnel.

Vous commencerez ainsi un des travaux requis par la pratique du yoga : améliorer sa connaissance des textes.

Lisez les Yogasutras de Patanjali (entre autres textes, mais celui-ci est un début, même s’il peut sembler sybillin), lisez les différents commentaires de ce texte (chaque traducteur apporte sa vision qu’il convient de questionner, même si on n’est pas sanskritiste), réfléchissez au sens de ces mots, à la façon dont il est possible de rendre ces concepts réels et vivants dans la vie quotidienne.

Ces mots doivent résonner en vous, comme la pratique du yoga doit faire écho dans votre vie de tous les jours.