yogalame

 contact@yogalame.fr       06.63.83.22.74

L’encens : ce qu’il faut savoir pour ne pas s’intoxiquer

Encens : éviter de s'intoxiquer

L’usage de l’encens peut diviser : de la même façon que certaines personnes ne supportent pas les hommes ou les femmes qui se parfument avec excès, les fortes senteurs dégagées par les encens ne sont pas toujours appréciées.

Se méfier des produits « exotiques »

Dans la tradition religieuse occidentale, la myrrhe était très utilisée au cours des cérémonies. J’ai récemment découvert deux spectaculaires usages espagnols, à Saint-Jacques de Compostelle et à Santiago. L’encensoir de saint-Jacques pèse notamment 72 kg et vole dans les airs, manipulé par 6 personnes.
Plus modestement, les encens indiens ont pris leur place dans nos maisons, sous forme de bâtonnets ou de cônes. Mais ils ne sont pas toujours de qualité.
L’Inde a rattrappé la Chine en matière de pollution de l’air et est connu pour peu respecter les réglementations liées aux produits chimiques et à l’affichage des emballages. Les produits de la marque à succès Nag Champa sont douteux. Un usage trop fréquent peut avoir des effets néfastes sur la santé.

Composition d’un encens de qualité

Il est donc utile de quelques éléments concernant la qualité des encens.
Un encens traditionnel est composé d’une pâte faite avec des ingrédients naturels, appliquée autour d’un bâton fin de bambou. Les ingrédients principaux sont les bois aromatiques, épices, aromates, plantes aromatiques, résines végétales, huiles essentielles, charbon de bois et minéraux colorants.
Des parfums de synthèse peuvent être ajoutés (pour exhauster une odeur ou remplacer un ingrédient trop coûteux) mais leur pourcentage doit être limité.
Les encens en bâtonnets trempés (pâte neutre sur bâton, trempée dans un bain parfumé) peuvent se révéler mauvais pour la santé s’ils sont utilisés tous les jours, à cause des composés allergènes, voire cancérogènes qu’ils contiennent.
Un repère à conserver en tête : les bâtonnets d’encens qui émettent beaucoup de fumée sont à ranger parmi les plus suspects.

Comment bien utiliser l’encens

Des entreprises françaises se sont lancées dans la fabrication d’encens traditionnel. Compte tenu de nos réglementations sévères, ces produits, bien que peu exotiques, apportent des gages de sécurité pour la santé.

L’utilisation de l’encens nécessite une bonne aération générale et après utilisation en particulier.
L’usage en présence de personnes sensibles telles qu’asthmatiques, allergiques ou jeunes enfants, doit être faite avec précaution.

L’encens de qualité peut agir sur les sensations de stress. C’est sa vertu principale. Les composés aromatiques sont également à même d’agir sur l’humeur : stimulation de la créativité, de l’optimisme, de la concentration et de la convivialité.
Les bois comme le santal, le cèdre et le bois d’agar sont apaisants.
Lavande et jasmin, citron et orange, menthe et vétiver, girofle et thym stimulent la créativité.
Un encens de qualité peut être travaillé comme un parfum avec une note de fond, de cœur et de tête.

Si vous aimez l’encens, faites-le ! Ne vous privez pas de cet élément de composition de votre univers. Prenez le temps de choisir qualité et senteurs…Bien utiliser l'encens pour préserver sa santé