Séance de yoga du matin pour tous

Si vous cherchez une séance de yoga du matin pour tous assez courte (25 minutes) pour vous mettre en Joie pour la journée à venir, j’en ai une à vous proposer qui inclut la posture de l’arbre (Vrikshâsana).

Préparer la séance de yoga du matin

Certaines sources affirment qu’en pratiquant le yoga le matin, vous serez plus efficace dans les tâches que vous avez à réaliser dans la journée : à vous d’expérimenter si cela correspond à votre corps, votre esprit et votre personnalité.

La séance est douce et accessible à tous, sans difficulté technique, y compris l’équilibre final que je vous indique comment adapter pour plus de sécurité.

Même si c’est le matin, placez dans les mouvements toute la rigueur que vous pouvez y mettre, sans excès et toujours dans la mesure.

Le corps tire plus le matin qu’en fin de journée, c’est normal ! Il faut pratiquer dans cette conscience ajustée du corps.

Les recommandations habituelles (ce sont celles du maître en yoga B.K.S. Iyengar au début de sa « Bible du yoga ») avant la pratique sont les suivantes :

– vessie et intestins vides si possible.

se laver avant. Iyengar lui-même admet qu’il est plus facile de pratiquer après une douche car cela délasse le corps et l’esprit. Cela peut permettre de vous « laver » des morceaux de rêves encore présents, surtout s’ils ont été désagréables.

– se laver après. C’est à vous de juger si la séance vous a fait transpirer assez pour vous laver de nouveau. Selon les natures, c’est tout à fait possible.

– pratiquer à jeun sera plus bénéfique. Si vous ne pouvez pas vous passez d’une collation, composez-la la plus légère possible, quitte à compléter après la séance.

Quelques explications à propos de la séance

Comme pour toute pratique de yoga, le résultat dépend de l’énergie et des intentions que vous y placez.

Cette séance peut bien être réalisée à d’autres moments mais la progression de celle-ci qui part du sol, écho à la position dans le lit, pour s’épanouir en arbre, posture phare de verticalité, qui ancre dans le sol et ouvre le haut du corps y compris l’esprit.

La posture de l’arbre est toute en verticalité.

Elle se construit, comme toutes les postures debout, à partir d’appuis solides au sol.

Le lâcher-prise est aussi de rigueur : si vous vous énervez de votre instabilité, il y a de grandes chances que vous n’obtiendrez pas le résultat escompté. Par ailleurs, certains jours, ça passera mieux que d’autres. Il faut accueillir les événements comme ils viennent, notre corps comme il est. Même en pratiquant le yoga, vous connaîtrez des hauts et des bas : nous ne sommes pas des machines, mais des êtres humains en interaction avec notre environnement. C’est bien cela qui fait que nous sommes en vie et pleinement en vie !

Aimer la vie, c’est aimer ce qu’elle a à nous offrir, de bien, mais aussi de moins bien. Selon moi, la vouloir autrement serait voué à des espoirs mal placés et à des énergies mal utilisées.

La posture de l’arbre n’invite pas à la performance mais à la prise de conscience de nos capacités de l’instant : la jambe sans appui sur le sol se place où on le souhaite, plus ou moins loin du sol, pour éventuellement rattraper les déséquilibres. Le bassin s’ouvre par le genou poussé avec douceur vers le côté.

Et l’élan vers le haut est créé par les bras qui s’ouvrent dans la posture finale, si on le souhaite. Matérialisation des branches, aspiration vers le haut, ouverture de l’esprit, Joie de vivre… Plusieurs intentions et symboliques peuvent se placer sur l’instant final.

Ensuite, libre à vous de garder la posture si vous êtes à l’aise, et pourquoi pas de fermer les yeux ? 🙂

Pour les débutants complets, je rappelle que la respiration se fait uniquement par le nez et non par la bouche.

Laisser un commentaire