Qui suis-je ? Éléments de parcours et références

Les apports physiologiques du yoga

Le corps est conçu pour bouger et le mouvement est l’une de ses nourritures. Le corps s’use, que l’on ne s’en serve pas assez ou que l’on s’en serve trop.
Le yoga constitue la manière la plus complète et la plus équilibrée de mobiliser le corps, en le sollicitant dans toutes ses dimensions, en mettant en mouvement des zones peu ou pas utilisées dans la vie quotidienne.
Cette pratique est bénéfique à condition que les postures soient travaillées selon les possibilités de chacun pour trouver le geste harmonieux, dans une juste mobilisation.
Les muscles profonds sont étirés et renforcés. Les glandes endocrines sont stimulées. Les fascias (tissus conjonctifs) sont assouplis.
Le yoga se montre particulièrement efficace pour les lombalgies et les problèmes posturaux du dos (lire postures qui soulagent le dos, soulager la lombalgie par le yoga, redresser le dos).

Yoga et santé
Yoga pour adolescents

Les apports du yoga sur l’esprit

Au-delà de l’approche purement physiologique, ce qui différencie fondamentalement le yoga de toute autre forme d’exercice physique, c’est le travail de l’esprit qui accompagne celui du corps. Le yoga n’existe que par la présence à soi dans le développement et l’arrêt du mouvement, dans le travail contrôlé de la respiration. C’est la mobilisation de l’esprit et ce que l’on peut appeler de “dialogue avec soi” qui permet de pratiquer à tout âge.

La diminution de l’amplitude de mouvement, les douleurs sans pathologie clairement identifiée, de nombreux désordres physiques et psychologiques limitent nos actions, pour ne pas dire nos ambitions, voire nos aspirations. Or, cela n’est pas une fatalité. Les neurosciences ont mis en évidence la plasticité cérébrale qui est cette capacité du cerveau à se modifier en fonction des apprentissages. C’est grâce aux liens étroits entre corps et esprit que l’on peut agir sur l’un pour faire évoluer l’autre (dans les limites imposées par la nature bien sûr 🙂 ).

L’utilité du yoga au quotidien

Au-delà des bienfaits répétés partout, voici deux exemples d’apport du yoga. Une personne âgée en perte de mobilité peut retrouver de l’amplitude de mouvement, le chemin vers une forme d’autonomie en deux mois, à raison de 3 séances par semaine.

Du côté des enfants, les exigences du quotidien peuvent s’avérer lourdes à porter. Or les repères intérieurs sont fragiles. Le yoga est réputé aider les jeunes tempéraments nerveux, inquiets, voire angoissés, à se poser et à se concentrer sur les fondamentaux qui leur serviront de base pour une construction solide.

Yoga et autonomie de la personne âgée
relaxation et méditation à Avrillé

Massage, relaxation et méditation

Lorsque l’on se sent dépassé par le cours du quotidien, le massage peut être très utile pour débloquer les soucis qui sont devenus tensions, douleurs, raideurs du corps. Il permet de retrouver de l’énergie, de prendre du recul physiquement et mentalement pour retrouver de la clairvoyance et envisager les choses sous un autre angle de vue que celui dans lequel on se trouve et qui n’ouvre pas de solution.

La relaxation est un temps inclus à la fin d’une séance de yoga pour permettre aux exercices posturaux de résonner dans tout le corps. Mais la relaxation peut aussi s’ouvrir sur un temps beaucoup plus long : c’est le yoga nidra. Le corps pour ouvrir les dimensions d’un état de conscience modifié. Le mental va travailler autrement sur les problèmes profonds pour mieux prendre de la distance et peut-être mieux s’en défaire.

La méditation consiste aussi à chercher un état de conscience modifié. En changeant de perspective, ces temps de recentrage permettent de travailler sur ce qui nous émeut et nous meut dans cette vie, les valeurs qui vont fonder une vie orientée dans la verticalité et plus forcément sur l’horizontalité.

Suivez l'actualité de Yogalame (newsletter trimestrielle)