Le burn-out : quand la flamme intérieure faiblit

Burn-out et Agni

To burn out signifie s’éteindre.
Agni est un terme sanskrit qui désigne le dieu du feu, mais aussi, du point de vue de la médecine indienne, une énergie associée à la force : force d’évaluer et de trier, d’accepter ou de refuser, de digérer ou d’éliminer. Agni, c’est notre flamme intérieure, celle qui nous maintient en vie.
Nous devons veiller à la préserver et l’entretenir, en évitant de nous disperser à l’extérieur de nous. Lorsque ce feu faiblit, corps et esprit faiblissent aussi.

Burn-out : un mécanisme d’emballement

Dans le cas du burn-out professionnel, Agni est affaibli par des pensées et des émotions négatives. Quelle que soit la cause qui déclenche le mécanisme (surcharge de travail, conflit avec une personne qui fait planer sur nous une menace, etc.), les ruminations intérieures s’emballent, “prennent la tête”, sans que la personne assaillie trouve les moyens de les faire cesser.

La personne s’épuise dans le stress, qui met tout son être, corps et esprit, en tension extrême. Elle devient irritable, signe de défense, comme lorsque le corps traduit sa lutte contre des agents étrangers et menaçants par la fièvre.

burn-out et dépressionLa porte est ouverte à la dépression. Les pensées deviennent confuses et un cercle vicieux se met en place car la personne n’est plus en mesure de lutter contre la tempête de son esprit.
Elle s’épuise dans des pensées noires qui n’ont aucun sens, mais qui ne rencontrent aucune barrière, aucun frein : doutes sur ses compétences, ses qualités…
L’énergie physique diminue avec l’énergie mentale.

Au bout, c’est l’autodestruction : la personne envahie ne s’en rend même pas forcément compte. Quant à l’entourage, tout dépend de ses capacités d’observation. La personne va penser sans cesse à ce qui la préoccupe, comme une idée fixe. Emportée à l’extérieur d’elle-même, elle va perdre contact avec elle-même, s’oublier, et ne plus tenir compte de ses limites. Et cela peut aller jusqu’à la tentative de suicide.

Des signes et des raisons

burn-out fatigue physique et mentaleLes personnes n’ont généralement pas su dire non, n’ont pas su refuser, prendre de la distance.
Mais peu importe pourquoi finalement. Agni était peut-être déjà affaibli par leur propre mode de fonctionnement. Cela marchait jusque-là mais elles ont tout à coup été confrontée à une situation dans laquelle ça ne marchait plus.

Qu’il s’agisse de burn-out ou d’autre chose, peu importe le nom. Si vous observez, ou votre entourage constate des changements négatifs par rapport à vos équilibres habituels, c’est qu’il est temps de prendre du recul pour envisager de changer quelque chose dans votre vie.

Une grande fatigue qui s’installe, des troubles du sommeil qui se manifestent, une agressivité nouvelle dirigée vers votre entourage, des ruminations, des pertes de concentration et de mémoire, de nouveaux ressentis de pression respiratoire, de maux de tête et d’estomac…

Dans tous les cas, les personnes n’ont pas à culpabiliser. Pourquoi regarder en arrière ?
La priorité doit être à réanimer le feu intérieur. Il sera toujours temps, dans un second temps, de comprendre ce qui s’est passé pour ne pas recommencer. Vous ne vous sentez pas bien et vous voulez que ça change. Si vous souhaitez être guidé, vous pouvez vous adresser à moi.

En finir avec le burn-out

Il est aussi important de prendre soin de soi. Voici un rituel qui peut constituer le début du retour vers soi.
Les repas se constituent d’aliments simples et peu transformés, chaque plat composé d’aliments non mélangés avec d’autres aliments.
Le repas se déroule avec concentration sur l’apparence des aliments, la mastication et le maximum d’attention pour en ressentir la texture et la saveur. Si les repas se passent en compagnie, vous pouvez expliquer à la ou les personnes qui vous accompagnent votre exercice, et pouvez les inviter à échanger sur vos sensations. La règle est que les échanges doivent rester positifs : il ne s’agit pas de critiquer la personne qui a fait le repas.
Vous pouvez ensuite faire une pause silencieuse de quelques minutes en vous concentrant sur votre respiration afin d’essayer de calmer votre esprit. Vous constaterez son envie de retourner aux ruminations qui vous détruisent. Vous déclinez aimablement l’invitation et revenez à votre respiration (cela est également à pratiquer au moment de l’endormissement).
Enfin, paradoxalement, malgré l’état de fatigue physique, il est indispensable de maintenir une activité du corps régulière. Le plus accessible à tous est une marche de 15 minutes après chaque repas, en concentrant le cerveau sur les mouvements du corps.

La fin du burn-out : à chacun sa voieLa gestion du rapport au travail dépend de la personnalité de chacun. Certains changeront d’entreprise, d’autres resteront dans l’entreprise mais changeront de poste, d’autres encore ne changeront rien.
Il est important que la solution ne soit pas vécue comme un échec, mais comme une expérience qui enrichit votre vie.

Toutes les situations, mêmes celles qui apparaissent négatives, sont autant d’occasion d’évoluer positivement dans la vie, de comprendre de nouvelles choses, de poser un regard différent sur le monde.

Le yoga

Le yoga, en tant que discipline basée sur la compréhension fine des mécanismes psychologiques, et voie de « contrôle des modifications et modes d’être de l’esprit  » (Yogasutra de Patanjali), est sans aucun doute une des solutions les plus appropriées pour se sortir d’un burn-out et casser les logiques négatives qui vous ont conduit au bout de vos forces.
Le yoga est une discipline de fond dans laquelle vous pouvez vous engager, une fois que le feu intérieur a repris un peu d’ardeur.