Ennéagramme : centres et énergies

L’ennéagramme identifie trois modes d’être chez chacun d’entre nous (mental, corporel et émotionnel) qui s’organisent différemment selon notre nature : il y en a un qui est privilégié, un autre qui est mobilisé en secours au premier lorsqu’il n’est plus efficace, le troisième étant généralement réprimé et source de déséquilibres et de difficultés.


Hiérarchie des centres : un exemple pour mieux comprendre

🎬 Pour ceux qui ont vu la série Desperate Housewives, le personnage Bree Van de Kamp est une illustration de la hiérarchie suivante : corporel privilégié, mental en secours et émotionnel réprimé.


Elle agit d’abord et avant toute chose : tout doit être parfait dans son intérieur. Lorsqu’il s’agit d’emmener son mari aux urgences alors qu’il est victime de ce qui ressemble à une attaque cardiaque, elle prend le temps de faire le lit et de ranger la chambre avant de partir. Lorsqu’elle apprend par téléphone son décès, elle finit de faire ce qu’elle faisait : lustrer l’argenterie avec application. Le mental n’étant d’aucun secours, il se passe un court instant avant qu’elle ne fasse finalement appel à son mode émotionnel réprimé : elle finit par hurler de douleur.


Les émotionnels crieront à l’imposture ! Évidemment puisque c’est leur mode d’être privilégié. Ils n’imaginent pas un seul instant que l’on ne puisse pas ouvrir les vannes de l’émotion rapidement… Ces différences de hiérarchie sont d’ailleurs sources de problèmes de communication.


Causes de dysharmonie

En tout cas, lorsque nous devons faire face à une difficulté dans la vie, nous avons bien du mal à aller chercher notre centre réprimé alors que c’est là que réside la clé !


Imaginez un moment de stress causé par une situation précise.
Imaginez que la personne fonctionne selon un mode mental privilégié et un mode émotionnel en secours.
Elle se sera épuisée à réfléchir à son problème sans trouver d’issue.
Elle restera prostrée, submergée par son stress, qui n’est pas loin d’être une angoisse.
Eh bien, le seul moyen de s’en sortir et d’avoir une vision claire du problème, c’est d’aller chercher son mode corporel : sortir marcher, dessiner, danser ou bricoler… Faire quelque chose qui la sorte de ces deux autres modes d’être.
C’est difficile mais ça marche !


Ennéagramme : centres et énergies

Les trois centres correspondent à trois énergies distinctes.
Chacune d’elles peut être régénérée dans l’immobilité, la suspension du fonctionnement.
S’il est facile de concevoir à quoi correspond l’immobilité du corps, il en va autrement pour l’immobilité de l’esprit et celle des émotions.


Toutefois, les personnes qui mobilisent d’abord leur corps peuvent avoir du mal à se mettre au repos.
Celles qui mobilisent d’abord leur esprit n’apprécient souvent pas d’arrêter de penser aux différentes choses qui les occupent.
Enfin, les personnes qualifiées d’émotionnelles car éprouvant le besoin fondamental de ressentir des émotions pour se sentir en vie, la perspective d’éteindre, même provisoirement, ces mouvements intérieurs provoque chez elles une aversion.


Ce que vous voulez certainement, c’est vous débarrasser du négatif uniquement, pour ne conserver que le positif. Finalement, il s’agit de vouloir continuer à suivre votre nature, mais sans vous épuiser.


Mais ce n’est pas la bonne manière d’aborder les choses…
Car c’est la nature même de votre mode de fonctionnement naturel qui vous épuise.
Il faut régulièrement vous mettre au repos complet, sinon pas de régénération possible.
Seulement, ce n’est pas simple :
– de s’immobiliser si l’on n’a pas nourri auparavant le corps avec des mouvements de qualité ;
– de suspendre la pensée si l’on ne sait pas comment éteindre le flux incessant des idées ;
– de trouver la paix intérieure dès l’instant que l’on croit vivre une petite mort lorsque le flot d’émotions s’interrompe.


Tout cela prend du temps.
En musculation, il faut pratiquer et pratiquer pour parvenir à soulever des poids de plus en plus importants. Ce n’est donc qu’en s’exerçant graduellement mais de manière continue que l’on peut envisager de prendre le dessus sur notre nature pour la travailler et orienter notre vie d’une manière plus harmonieuse.


Je suis Laetitia, prof de yoga & coach ennéagramme. Jour après jour, je développe une pratique qui nourrit le lien corps-esprit.

Découvrez pourquoi le souffle est un pivot de l'amélioration personnelle, agissant autant sur le corps que sur l'esprit. Recevez l'ebook 9 clés pour maîtriser votre souffle et retrouver la vitalité.

Tous droits réservés