Yoga-pour-la-detox-du-foie

Le yoga pour la détox du foie

Le foie est un organe essentiel pour le bon fonctionnement du corps. Un problème au foie et c’est toute la santé qui peut s’en trouver ébranler. Prendre soin de son foie passe par le respect d’un certain nombre de règles alimentaires (par exemple, ne pas consommer de tabac, limiter la consommation d’alcool, des produits sucrés, des viandes grasses et de la charcuterie, consommer du radis noir, de l’ail et de l’oignon, du pamplemousse). Mais son bon fonctionnement peut également être stimulé par la pratique du yoga. Nous vous présentons ici deux postures praticables par tout le monde, qui sont reconnues pour leur effet détox du foie.

Quel est le rôle du foie ?

Le foie possède de nombreuses fonctions. Il assure le métabolisme des glucides, des lipides et des protéines (régulant ainsi l’hémostase), sécrète la bile qui est essentielle au bon déroulement de la digestion. Ces dernières années, la recherche s’est particulièrement intéressée au rôle qu’il avait dans la régulation de la réponse immunitaire. Ces mécanismes immunitaires se montrent complexes car ils permettent le maintien d’un état de tolérance immunitaire envers les antigènes intestinaux (un antigène est une substance repérée par le système de défense de l’organisme qui produit alors un anticorps pour la détruire), sans quoi nous ne pourrions pas absorber vitamines, protéines et minéraux, tout en étant déployant une réponse efficace contre les agresseurs pathogènes. Le foie est le premier filtre de l’organisme en triant et neutralise les déchets qui sont évacués soit vers le tube digestif, soit vers les reins après transformation. Si votre état de santé implique de prendre des médicaments par voie orale, ceux-ci parviennent au foie qui absorbe et élimine une partie des substances actives du médicament. Les dosages des médicaments prennent en compte ce filtrage.

Lorsque le foie ne fonctionne pas bien

Lorsque le foie ne fonctionne pas bien, il ne remplit plus pleinement sa fonction de purification et d’assimilation. Ce qui devrait être éliminé du corps migre vers d’autres organes (rate, vésicule biliaire, peau ou organes de la sphère ORL). On peut donc ressentir différents symptômes, dont beaucoup ne sont pas spécifiques. En voici quelques-uns parmi les plus étonnants : réveil vers 2 ou 3 heures du matin, sans raison apparente, humeur instable, sécheresse et démangeaisons de la peau, douleur du côté droit de la tête, soif excessive, constipation, hémorroïdes, douleur inexpliquée du côté droit du corps (épaule, coude, hanche, genou, gros orteil). On peut souffrir d’eczéma, de toux chronique.

Dans l’introduction, j’ai évoqué quelques règles d’hygiène dont le respect peut favoriser un bon fonctionnement du foie. Des carences en magnésium, zinc, vitamine B, en sélénium, en potassium et en fer peuvent aussi accentuer les dysfonctionnements du foie. Il fait aussi partie de ces organes impactés par le stress.

Les bienfaits du yoga pour le foie

Toute pratique déstressante (marche en pleine conscience dans la nature, travaux manuels aisés à réaliser, réalisation de puzzles, rangement, etc.) sera donc bonne pour entretenir le bon fonctionnement du foie (ce sera aussi bon pour votre bien-être général bien sûr !). Le yoga fait partie des activités qui agissent positivement sur le foie à plus d’un titre. Il y a des formes de yoga qui agissent plus profondément que d’autres. Les formes de yoga très physiques, qui laissent peu de place à la maîtrise du souffle et au travail de l’esprit, agissent comme n’importe quel autre sport. Ce sont les formes de yoga qui équilibrent davantage le travail du corps et de l’esprit qui apporteront les meilleurs résultats. Notez qu’en cours individuels, un travail guidé et ciblé pourra rétablir le fonctionnement de votre foie assez rapidement.

Le yoga pour la détox du foie appelle un travail sur différents plans de la personne. Le hatha yoga traditionnel tel que je le pratique peut constituer, lorsque c’est nécessaire, un accompagnement qui porte à la fois sur le plan physique et sur le plan émotionnel. Côté postures, un grand nombre de postures favorise le bon fonctionnement du système digestif. Mais il faut aussi réaliser un travail respiratoire approfondi pour améliorer la circulation sanguine, l’oxygénation du corps et donc le fonctionnement du métabolisme, avec une meilleure élimination des toxines.

Deux postures de yoga pour la détox du foie

Je vous présente ici 2 postures connues pour leur effet détoxifiant (bien sûr, leur action ne se limite pas là).

La posture de la digestion, Apanasana, est peu technique et vraiment faisable par tous. On peut ajouter une variante en décollant la tête mais vous pouvez tout aussi bien rester la tête posée sur le sol, dès l’instant que vous prenez soin d’étirer la nuque. Le but est de comprimer tout l’abdomen avec les cuisses. Si vous réalisez une respiration contrôle profonde, le nettoyage est intense.

Vous vous allongez sur le dos, aligné, équilibré. Ramenez les genoux sur le ventre et posez les mains sur les genoux. Si cela vous est possible, vous pouvez prendre les jambes dans vos bras. Vous restez ainsi dans la posture, en respirant lentement et profondément. Vous pouvez sur une inspiration, monter la tête vers les genoux et rester ainsi la tête décollée du sol. Les yeux fermés, vous êtes concentré sur le troisième œil, point situé au milieu des sinus frontaux. Quand vous souhaitez sortir de la posture, déposer les pieds au sol et allongez ensuite vos jambes pour rester allongé quelques instants, concentrez sur vos abdomen et les effets que vous pouvez identifier.

Les postures de torsion sont en général des postures de yoga détox pour le foie. Parmi elle, la posture de la torsion assise, Ardha Matsyendrasana, agit sur l’ensemble de l’appareil digestif par compression naturelle des organes. Elle est peut-être un peu plus technique que la précédente, sans être bien difficile. Pour bien la pratiquer, il faut vous installer correctement en assise. Cela signifie que les ischions sont implantés perpendiculairement au sol. Autrement dit, le bas du dos (la partie plate à l’arrière du bassin) est perpendiculaire au sol. S’il ne vous est pas possible d’obtenir ce résultat les jambes tendues, pliez les autant que nécessaire. Vous pouvez même vous placer en tailleur les jambes l’une devant l’autre (et non croisées) si c’est dans cette assise que vous vous sentez le mieux.

Commencez par plier la jambe droite (le genou reste dirigé vers le ciel) et placez le pied droit au sol le plus à gauche possible. Si la jambe gauche est tendue sur le sol devant vous, le pied droit se dépose du côté gauche de la jambe gauche. Si la jambe est repliée, le pied droit se déposera de l’autre côté du genou gauche si ça vous est possible. Faites toujours selon les possibilités que vous offre votre corps. Il est contre productif d’aller contre son corps. Le genou droit est dirigé vers le ciel. Enveloppez-le du bras gauche. La main droite est posée sur le sol derrière vous. Les épaules sont de face lorsque vous inspirez et sur l’expiration qui suit, vous tournez la tête vers la droite, ouvrez l’épaule droite vers l’arrière et avancez l’épaule gauche à l’avant en invitant le genou à aller vers la gauche. Vous ne devez pas changer votre assise et conserver vos deux fesses dans le sol. La colonne est étirée dans sa longueur jusqu’aux cervicales. Vous restez ainsi dans la posture, en respirant calmement et profondément. Comptez-les pour rester le même temps de l’autre côté. Vous reviendrez très doucement les épaules de face sur une inspiration.

Si vous souhaitez un accompagnement, même à distance, c’est tout à fait possible. Les nouvelles technologies nous le permettent désormais. Je suis donc à votre disposition. Au plaisir de contribuer à améliorer votre santé !